• je réfléchie a se qui m'entoure je réfléchie a se qui me porte je réfléchie a se que peu étre ma vie je réfléchie a mon amour que je porte aux gens je réfléchie a savoir qui sont mes vrai ami(e)s je réfléchie a tou se que vous m'aporté je réfléchie a se que je maporte je réfléchie a vous je réfléchie aux monde qui me suporte mais ai-je réfléchi une seule fois a se que je suis réélement que suis-je a l'intérieure que voiye les gens de moi qui suis-je !! je réfléchie a tou cela avec réfléxion je réfléchi !!

    votre commentaire
  • Conaissez vous l'histoire d'Amityville? Non ?! Elle est pourtant très connue: dans cette fameuse ville vie le diable... sa maison est pourtant habitée par des humains. Cette histoire été telement connue et terifiante quel à été reprise au cinéma !!

    votre commentaire
  • Une photo prise dans le studio du tournage de "trois hommes et un couffin" Le garcon, en arrière plan n'a été vu par aucune personne de l'équipe de tournage. Après de longues recherches, on a trouvé que ce garcon était décédé dans cette pièce quelques années auparavant

    3 commentaires
  • Coηηaiss℮z-voυs l℮ Chυρacaвra? Noη? Taηt ๓i℮υx! Car s`il ℮xiste vrai๓℮ηt, il ℮st ρr℮f℮rable d℮ η℮ ρas l℮ crois℮r υn soir d℮ ρl℮iη℮ lυη℮ ℮η ρl℮iη℮ for℮t (вoη ℮η ๓℮๓℮ t℮๓ρs, φυ℮ll℮ id℮℮ d℮ s℮ ρrom℮η℮r à c℮tt℮ h℮υr℮-là daηs l℮s вois? Qυand oη ch℮rch℮ l℮s ℮ηηυis...). И℮ voυs iηφυi℮t℮z ρas troρ, c℮tt℮ horribl℮ cr℮atυr℮ η℮ s`attaφυ℮ (℮η toυt cas jυsqυ`à ρr℮s℮ηt) φυ`aυ в℮tail. Σll℮ l℮ tυ℮ ℮t sυc℮ soη saηg. La ρr℮๓i℮r℮ fois φυ`℮ll℮ a fait ρarl℮r d`℮ll℮, c`℮tait ℮η 1995 à Ρorto Rico (℮η A๓℮riφυe dυ Sυd). S℮loη l℮s t℮moigηag℮s, l℮ ๓oηstr℮ r℮ss℮๓вl℮rait à υη кaηgoυroυ av℮c d℮s y℮υx roυg℮s. L℮ Chυρacaвra φυi ℮st d`origiη℮ incoηηυ℮ ρoυrrait ℮tr℮ υn hybrid℮ ๓i-hυ๓aiη -๓i-va๓pire ! Faυt dir℮ φυ`av℮c υη ηo๓ ρar℮il, ça η℮ doit ρas ℮tre facil℮ ρoυr lui toυs l℮s joυrs !

    votre commentaire
  • petite histoire de fantôme la guerre des ancêtres Les esprits frappent aussi dans les immeubles récents. Rue Oberkampf, au début des années 1980, un couple et leurs trois enfants en font les frais. Claquements de porte, coups dans les murs, une odeur d'œuf pourri. Et « cette main qui semble sortir du plafond la nuit pour attraper la cadette de 13 ans ». Gros fantasme ? Madame appelle tout de même un désenvoûteur. Le lendemain soir, à l'heure de pointe des esprits, il inspecte l'appartement. Un portrait sous verre attire son attention. « Quand mon assistant a mis la main dessus, il est devenu blême, raconte-t-il. Son pendule a tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. » Sur la photo, c'est le grand-père. En face dans le couloir, un autre cliché représente un grand-oncle. Tous deux ont séjourné en Afrique et se sont haïs copieusement. Au point d'en venir aux magies noires. « Ils étaient face à face et le combat continuait, interprète le sorcier. On a emballé les tableaux et on les a remisé à la cave. » Les manifestations, dès lors, auraient cessé ...

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique